Fadjen-le-doux

L’autre visage du taureau de « combat »
Christophe Thomas a adopté Fadjen, un authentique taureau de corrida, il y a un an. Fadjen n’était alors qu’un tout petit veau. Il ne connaîtra jamais l’arène et ses brutes, il ne sera jamais contraint à livrer un combat perdu d’avance. Il est encore très jeune. Deviendra-t-il un jour aussi agressif que ce que l’on dit ? Il n’en prend pas le chemin…

 
Les animaux jouent les rôles qu’on leur désigne et qu’on leur impose. Celui-ci sera une bête d’abattoir, celui-là un animal de compagnie, un tel autre encore une bête de combat… Et si tout cela n’était qu’une torsion de la réalité voulue par l’homme, pour sa satisfaction, son caprice ?
Les taureaux de combat n’existent pas davantage à l’état de nature que la porcelaine de Limoges ou la purée de pois cassés. Mais comme ils existent, il faut bien qu’ils se battent, puisqu’ils sont faits pour ça… Oui, mais si on ne les fait pas pour ça, ils n’existeront pas donc ils n’auront pas à se battre. À ceux qui prétendent vouloir sauvegarder la corrida pour « protéger » la noble race des taureaux de combat, on demandera s’il n’y a pas chez eux un truc qui cloche…
Manif anti-corrida le 28 mai 2011
En attendant leur réponse, on a rendez-vous (ou du moins tous ceux qui peuvent s’y rendre) à Paris le 28 mai, pour une manifestation de protestation contre la décision du ministre de la Culture d’inscrire la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France.
Pour plus de renseignements, voir les sites du CRAC Europe, de la FLAC, de l’Alliance anticorrida.
Pour voir les vidéos de Christophe Thomas sur Fadjen et découvrir son histoire, voir le site du CRAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *