La Griffe n’aime pas la chasse à courre

 

 

La Griffe, c’est dans sa nature, déteste la chasse à courre. C’est pourquoi, dès sa création, elle a adhéré au Collectif pour l’abolition de la chasse à courre  (http://www.abolitionchasseacourre.org/). Elle ne saurait trop conseiller à ses adhérents, et à tous ceux qui passent par son blog, d’aller voir le site du CACC, qui les éclairera certainement sur une pratique quasi médiévale, ringarde et cruelle, au-delà de ce que l’on peut imaginer, prétentieuse de surcroît. Et aussi de signer la pétition  (http://www.ecologie-radicale.org/signez/index.cgi?code=cacc) pour en finir avec cette sinistre « tradition ».

A visiter absolument aussi le site de l’association One Voice  (http://www.onevoice-ear.org/), qui a monté un dossier accablant sur la vènerie. Tout y est : témoignages, photos, vidéos… Un énorme travail d’investigation.

La Griffe a envoyé récemment un courrier (voir ci-dessous) au maire de Besse-et-Saint-Anastaise pour lui signifier sa réprobation. La commune a, en effet, samedi 9 et dimanche 10 octobre, organisé une fête, la Bavajade, où devaient avoir lieu plusieurs animations sur le thème de la chasse à courre.

Actuellement, plus de 70 % de la population française juge que la chasse à courre devrait disparaître définitivement de nos paysages.

 

Lettre à André Gay, maire de Besse-et-Saint-Anastaise

Monsieur le Maire,

C’est ce week-end que, dans votre charmante commune, va se dérouler la fête de la « Bavajade ». Nous avons remarqué qu’elle faisait une large place à la chasse à courre.

Après vous être distingué avec l’exécution publique d’un pauvre cochon qui ne demandait pas tant de notoriété (*), ni surtout d’être mis à mort devant une foule heureuse de renouer avec de vieilles coutumes assez malsaines, vous remettez le couvert, si je puis dire, avec une série d’animations pour la promotion de la chasse à courre. Belle persévérance !

A notre avis, la chasse à courre n’est pas seulement une pratique ignoble qui occasionne d’inacceptables souffrances à des animaux, et cela pendant de longues heures, c’est de plus, une « tradition » grotesque, un « sport » accablé de ringardise que la population de notre pays, dans sa grande majorité, désapprouve.

Mais peut-être ce genre de nouvelles n’est-il pas arrivé jusque chez vous…

Nous, membres de La Griffe, association d’alerte et d’information contre toutes les formes de maltraitance animale, exprimons, par ce courrier, notre indignation.

(*) Cela fait référence à la « Saint-Cochon » : il y a quelques années encore, un porc était tué sur la place du village, devant le public. A présent, il est tué à l’écart et porté ensuite sur la place…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *